L’avant-veille du scrutin américain, les partisans de Donald Trump sont venus en masse visiter cette maison de Pennsylvanie entièrement peinte aux couleurs du drapeau des Etats-Unis.

La file d’attente était interminable ce dimanche 1er novembre. Deux petits jours à peine avant le scrutin, les électeurs viennent des quatre coins des Etats-Unis pour visiter la Trump House, une maison située dans le comté de Westmoreland, à l’ouest de la Pennsylvanie.

© Barry Reeger

La bâtisse campagnarde est devenue un lieu de culte trumpiste en 2016, quand sa propriétaire Leslie Rossi, 49 ans, l’a entièrement repeinte aux couleurs du drapeau américain. Avant d’entrer dans ce temple dédié au président, les pèlerins passent même devant une effigie de cinq mètres de haut d’un Donald Trump en costume, tout sourire, figé sur le gazon.

A l’entrée, un panneau proclame « Asséchez le marécage de la corruption ». Et dans la maison, Leslie Rossi, aujourd’hui déléguée républicaine locale pour les conventions, distribue gratuitement chapeaux, casquettes, stylos, mugs et tee-shirts siglés Donald Trump. L’engagement total de l’agente immobilière lui a même valu d’être invitée en août à la Maison Blanche par Donald Trump lui-même, pour son discours d’investiture comme candidat républicain.

© TheTrumpHouseLatrobeBA

Convertir un vote à la fois

Dans les colonnes du Parisien (27/10), la déléguée se félicitait du fait que « le nombre de visiteurs [ait] triplé depuis la présidentielle de 2016. Nous en avons reçu 2500 rien que la semaine dernière. » Puis elle assurait convertir des électeurs inscrits sur les listes démocrates en électeurs républicains : « 150 formulaires remplis chaque jour entre juin et mi-octobre, date de clôture des listes ! »

A la présidentielle de 2016, Trump avait remporté la Pennsylvanie au nez et à la barbe d’Hillary Clinton, alors que l’Etat est historiquement acquis aux démocrates. Une victoire décisive dans son élection. Aujourd’hui pourtant, les rôles sont inversés, le candidat démocrate Joe Biden étant en tête dans les sondages.

Rien n’est joué toutefois. Alors que 92 millions d’Américains – deux fois plus qu’en 2016 – ont déjà voté, samedi, un sondage réalisé pour le Des Moines Register a donné 7 points d’avance à Donald Trump dans l’Iowa, soit le même écart qu’en 2016. Or ce même sondage avait été le seul à voir venir la remontée de Donald Trump il y a quatre ans. En plus de la Pennsylvanie, le républicain avait remporté le Michigan et le Wisconsin, ce qui lui avait ouvert les portes de la Maison Blanche.

 

Par César Marchal.

Écrivez-nous à spheresmagazine@gmail.com